Quel robot pour purée oléagineux ?

Pour en savoir plus sur les avantages de la consommation d’oléagineux, voir :

Les bienfaits pour la santé des oléagineux

A découvrir également : Machine à glaçons : 3 caractéristiques à prendre en compte lors de son achat

En pratique, comment faire des purées d’oléagineux maison à 100% à partir d’oléagineux (cela va sans dire).

A découvrir également : Quels sont les avantages d’une emballeuse sous vide ?

D’abord et avant tout

1 — L’ÉQUIPEMENT

-Le pilon

Si vous êtes vraiment, vraiment motivé, vous pouvez vous en sortir avec un bon pilon de cuisine et de la graisse pour coude.

Donc, la purée ne sera certainement pas particulièrement lisse, elle ne fonctionnera pas avec tous les oléagineux (évitez les noix de cajou et préférez les noisettes et les arachides (légumineuses)). Cette solution un peu fastidieuse peut encore être une solution de dépannage, et la texture obtenue avec cette méthode est assez épaisse et croquante. Le qui est, à mon avis, plutôt sympa 😉 (la preuve dans ma vidéo sur ce sujet)

-Le robot culinaire

Sinon, je recommande un robot culinaire équipé d’une lame en S robuste qui empêche la lame de tourner dans le vide (ce qui est très courant dans les mélangeurs)

Préférez un robot avec un réservoir de bonne capacité pour faire de bonnes quantités de purées (qui tiennent très bien pendant des dizaines de mois)

Et enfin, choisissez un robot avec un moteur assez puissant et résistant, le mien a une puissance moteur de 950 watts, et les pièces sont sans BPA et garanties 30 ans (modèle 4200 XL de MAGIMIX), en plus de plusieurs outils pour compléter ce robot, ce qui est très agréable si vous avez du temps dans la

cuisine NB : Je ne suis absolument pas payé pour parler de ce produit qui me satisfait complètement depuis 8 mois, mais je n’ai aucune comparabilité, ce Le robot culinaire est mon premier, malgré ce que j’avais investi dans le mixeur de la même marque, et après 4 ans d’utilisation intensive, il est toujours comme neuf. Mais je suis convaincu qu’il existe de très bons robots culinaires d’autres marques. Je ne peux tout simplement pas donner mon avis sur ce que je ne sais pas.

Si votre robot est un peu fragile, pensez à faire des pauses lors de la conversion des oléagineux en purées pour éviter une surchauffe du moteur, qui pourrait être irréversible, et pensez à aider votre robot en amenant le produit jusqu’aux lames à l’aide d’une spatule, surtout si la capacité de votre réservoir est un peu faible.

Avant d’avoir ce robot, je n’étais équipé que d’un mixeur, certes de très bonne qualité et très puissant, mais IMPOSSIBLE pour moi de faire des purées d’oléagineux avec cet outil. Le produit mélangé était constamment les parois du mélangeur, les lames tournées dans le vide. Bref, c’était un vrai combat à chaque fois et je me suis retrouvé à la caisse des magasins d’aliments naturels avec mes purées d’oléagineux sous le bras comme toujours 😉

-Le four, la poêle

Pour plusieurs raisons :

  • rôtir les oléagineux et rehausser leurs saveurs grâce à la réaction de Maillard, qui produit des molécules aromatiques et savoureuses indescriptibles, ma méthode préférée est d’utiliser le four préchauffé à 160-170°C pendant environ 8 minutes (moins pour les arachides, le lin, le tournesol, le sésame, qui brûlent très rapidement, mon meilleur conseil : attention pendant cette étape)
  • Pour

Vous pouvez également utiliser une poêle à frire sèche à feu moyen, une fois que les oléagineux sont légèrement dorés et qu’une odeur exquise commence à se répandre dans votre cuisine, la friture est terminée

  • Pour réduire l’amertume qui apparaît dans le film mince qui entoure quelques oléagineux, je le trouve assez prononcé sur les noisettes et la torréfaction facilite l’élimination de la pelure des noisettes en frottant simplement les noisettes dans un torchon après la friture
  • Amélioration de l’émulsion lipidique en évaporant la faible teneur en eau contenue dans les oléagineux (environ 2 à 5 %) (où l’eau et les lipides ne sont pas miscibles). Ceci est important pour faciliter l’émulsion et la transformation en purée de graines oléagineuses dont la teneur en lipides n’est pas très élevée, comme les noix de cajou, par exemple

  • Améliorez la conservation de vos purées ou poudres d’oléagineux… L’eau est également responsable du rancissement des oléagineux.
  • Enfin, pour détruire d’éventuels agents pathogènes pouvant résulter d’une mauvaise manipulation par les fabricants ou les détaillants lors de l’emballage (les intermédiaires sont parfois beaucoup plus nombreux que nous) imaginons cela)

Si vous préférez ne pas « chauffer » vos oléagineux et ne pas altérer leurs compositions nutritives d’origine (bien que les vitamines, minéraux et oligo-éléments contenus dans ces produits soient assez résistants à la chaleur), vous pouvez utiliser un déshydrateur qui vous permet uniquement de profiter de l’évaporation de l’eau qu’ils contiennent contiennent des oléagineux, et pour obtenir une meilleure transformation en purée, ainsi qu’une meilleure conservation de cette dernière.

-Conteneurs hermétiques

Pour la conservation, il est essentiel de sécher et à l’abri de la lumière pour éviter une éventuelle oxydation

Personnellement, j’aime bien conserver mes purées d’oléagineux au réfrigérateur. Je trouve que le goût et les valeurs nutritionnelles sont ainsi mieux préservés car nous évitons les changements de température.

2 – LES ÉTAPES

Pour tous purée de pommes de terre, amandes entières, amandes blanches, sésame (tahini), cacahuètes, noix de cajou, pistaches, lin, noisettes, noix… les étapes sont presque toujours les mêmes,

Si vous voulez voir les étapes en vidéo, c’est sur Youtube 🙂

1 — Trempage  : étape facultative, personnellement je ne vois aucune différence de goût, de texture ou de facilité de digestion des oléagineux. Je n’utilise cette étape que lorsque je souhaite faire une purée d’amandes blanches (très utile en pâtisserie pour remplacer la purée de noix de cajou, et les amandes sont généralement moins chères que les noix de cajou commerciales) car le trempage est un moyen très efficace pour éliminer les noix de cajou des noix de cajou. Je fais tremper les amandes dans une grande quantité d’eau pendant la nuit (peu importe la température), je les rince et j’enlève les coquilles des amandes. Je vais ensuite poursuivre avec les étapes ci-dessous,

2 — Rôtisser/égoutter  : Dans un four préchauffé à 160 °C ou dans une poêle (comme expliqué ci-dessus) pendant environ 8 minutes.

! ! Faites très attention à ce que les graines et les arachides (légumineuses) brûlent très rapidement afin qu’elles puissent rôtir très rapidement. N’oubliez pas de faire attention ! ! !

3 – Refroidissement  : Pour éviter la condensation de la chaleur dans le réservoir fermé et pour éviter une chaleur excessive dans le robot, laisser les oléagineux refroidir environ dix minutes après l’étape de chauffage

4 – Mixage  : L’étape cruciale, en fonction de la puissance et de la résistance de votre robot, est de penser à prendre des pauses.

Les noisettes (environ 60% de matières grasses) sont réduites en purée très rapidement, mélangées pendant environ 4 minutes, les noix de cajou (environ 40% de matières grasses) mettent plus de temps à se transformer (environ 10 minutes) et donnent une purée plus compacte que la purée de noisettes (très liquide), ce qui est normal, avec moins d’extraction d’huile pour les noix de cajou.

Pour faciliter le mélange des noix de cajou, vous pouvez également ajouter de l’huile de coco, mais je n’y vois pas beaucoup d’intérêt sauf peut-être en termes de texture (forcément plus grasse), préférez les cassures et aidez votre machine en ramenant le produit contre la lame et en le préparant à l’aide d’une spatule.

Plus vos oléagineux sont torréfiés, plus ils sont foncés, ce qui affecte évidemment la couleur de la purée que vous obtenez.

Vous observerez toutes ces étapes extraordinaires : des oléagineux grossièrement broyés, puis encore plus fins, une poudre sèche (similaire aux poudres normalement utilisées en pâtisserie), une poudre granulaire assez humide, puis une grosse boule compacte qui pousse violemment contre les bords de votre cuve avant qu’elle ne se dépose dans une purée irrésistible, le tout le plus devient plus fluide et plus lisse au fur et à mesure que l’étape de mélange est longue.

Pour un côté « croustillant », n’hésitez pas à ajouter des oléagineux écrasés à votre purée. C’est un vrai régal

5 – Transférez la purée dans un verre hermétique et gardez-la facilement à l’abri de la lumière pendant 2 ans maximum. Cependant, si vous le tenez longtemps, je suis impressionné au début et j’adorerais connaître votre secret 😉

Personnellement, j’aime les conserver au réfrigérateur et les manger frais et donc éviter les fluctuations de température qui pourraient altérer la texture des purées (mais quand je vais au réfrigérateur, elles deviennent encore un peu plus denses et compactes)

Ici, vous avez toutes les clés en main pour faire vos propres purées à partir d’oléagineux et profiter de la cuisine et de la pâtisserie.

Si vous êtes en panne d’inspiration ou si vous commencez tout juste à utiliser des purées d’oléagineux dans la cuisine, voici quelques idées de recettes saines et délicieuses que vous pourrez préparer sans trop de difficulté;) :

Pâte à gâteau au sarrasin, balle de lactosérum, purée de noix de cajou Sauce cacao/arachide asiatique Biscuits à la betterave (top stemiamerie) Biscuits au matcha

vous pourriez aussi aimer