Maison

Comment arroser correctement les plantes d’intérieur ?

Les problèmes d’arrosage sont la principale cause de la mauvaise santé des plantes d’intérieur. Voici comment bien arroser les plantes d’intérieur afin de leur permettre de s’épanouir convenablement.

Il y a tant de raisons d’aimer les plantes d’intérieur et d’en prendre soin. De l’élimination des polluants à la réduction du stress, en passant par l’augmentation de la concentration et de la créativité, elles ont le mérite d’apporter des bouffées d’air frais à l’intérieur des maisons.

Étant donné qu’elles ont été conçues pour vivre à l’extérieur dans le sol et en accord et en harmonie avec la nature, si nous décidons de les planter à l’intérieur, nous devons veiller à bien les entretenir. Il existe plusieurs façons de s’occuper des petits-arbres, mais nous nous trompons généralement sur comment arroser les plantes d’intérieur. Pourtant l’arrosage est au coeur de l’entretien de n’importe quelle plante.

Le Dr Leonard Perry, professeur d’horticulture à l’université du Vermont, souligne que l’arrosage, et le plus souvent l’arrosage excessif, est le point sur lequel la plupart des jardiniers se trompent. Il écrit à ce propos : « ce n’est pas si difficile ou si compliqué que cela, si l’on tient compte des facteurs environnementaux et des besoins de chaque plante. »

C’est justement là un point essentiel que vous devez souligner. Chaque plante a un besoin d’arrosage différent. Il ne s’agit pas seulement d’une espèce à l’autre. Cela change aussi en fonction du pot et du milieu de culture d’une plante, de son emplacement dans la maison, du temps, de la saison, etc. Néanmoins, une fois que vous apprenez à connaître une plante et son sol, vous saurez sans doute comment bien arroser les plantes d’intérieur. Voici ce qu’il faut savoir.

Pourquoi n’y a-t-il pas de taille unique ?

Certaines plantes sont très gourmandes, d’autres n’ont pas besoin d’eau pendant des semaines, beaucoup se trouvent quelque part entre les deux. Il est donc bon de faire quelques recherches et de voir en général où se situe chaque espèce spécifique dans le spectre de l’eau. Autrement, vous ne saurez pas comment vous y prendre pour bien arroser les plantes d’intérieur.

Voici d’autres variables :

  • le milieu de rempotage (cette variable peut ajouter à l’humidité ou à la sécheresse) ;
  • l’exposition à la lumière ;
  • la température ;
  • l’humidité.

Les besoins de certaines plantes suivent les saisons de l’année. Il y a des phases dites de dormances et d’autres de croissance. Ainsi, de nombreuses plantes poussent davantage au printemps et en été, et ont besoin de plus d’eau à ce moment-là. Par ailleurs, les plantes suspendues se dessèchent plus rapidement. Il faut donc les arroser régulièrement ou les poser.

Comment savoir quand une plante a besoin d’être arrosée ?

Pour la plupart des plantes, vous devez procéder à l’arrosage lorsque le sol est sec au toucher. Vous pouvez enfoncer doucement votre doigt (jusqu’à la jointure environ) dans le sol pour voir s’il est sec ou pas. Pour les plantes qui absorbent beaucoup d’eau, arrosez lorsque la surface est sèche. En ce qui concerne les plantes sèches, arrosez lorsque la majeure partie du sol est sèche au toucher.

Vous pouvez également soulever une plante en pot (ou incliner ou pousser le pot avec précaution s’il est grand) pour jauger le degré d’humidité de la terre. Si vous avez une idée de son poids juste après avoir arrosé, vous aurez un poids de base auquel vous pourrez le comparer lorsqu’il sera sec. Avec ces quelques connaissances élémentaires, arroser les plantes d’intérieur devient plus facile.

Si la terre est sèche et que les feuilles flétrissent, la plante a probablement besoin d’eau. Cependant, le flétrissement (et la chute et/ou le jaunissement des feuilles) peut aussi signifier un excès d’eau. Faites attention.

Quand faut-il arroser ?

Plus simplement, il s’agit d’arroser les plantes d’intérieur en fonction des besoins et des modes de croissance de la plante. Facile, n’est-ce pas ?

La plupart des plantes auront besoin de plus d’eau au printemps et en été. De même, leur besoin en eau diminue pendant leur période de dormance en automne et en hiver. Vous pouvez distinguer leurs phases de croissance et d’hibernation en fonction du moment où elles poussent le plus.

Comme les variables qui influent sur le besoin en eau d’une plante sont en constante évolution, il est préférable de ne pas s’en tenir à un calendrier fixe. Le Dr Perry fait remarquer que, « l’arrosage selon un calendrier fixe peut signifier que les plantes sont sur-arrosées à un moment de l’année, mais sous-arrosées à d’autres moments« . Il recommande, cependant, un horaire fixe pour vérifier la présence d’eau.

Comme des feuilles détrempées peuvent favoriser les maladies et les champignons, le meilleur moment pour arroser les plantes d’intérieur est le matin. Cela donne à la plante le temps de se dessécher pendant la journée. Pour les plantes situées près de fenêtres qui sont habituées à beaucoup de lumière, faites attention à ne pas trop arroser les jours nuageux, car leur feuillage ne se desséchera pas au rythme habituel.

Cela dit, certaines plantes tropicales aiment l’humidité et veulent être brouillées. Nous en reparlerons dans un prochain article.

Quel type d’eau utiliser ?

Pour bien arroser les plantes d’intérieur, il vous faut de l’eau tiède. Tout comme vous n’aimez probablement pas une douche glacée, vos plantes non plus. L’eau froide qui coule directement du robinet peut choquer les racines, surtout pour les plantes tropicales qui passent peut-être leur temps à rêver de la forêt tropicale sulfureuse. 

Vous pouvez remplir l’arrosoir quand vous avez fini d’arroser pour qu’au moment où vous devez arroser à nouveau, l’eau soit parfaitement à la température ambiante. Si vous utilisez de l’eau de robinet, elle a une chance de se déchlorer.

Il n’existe pas une catégorie d’eau adéquate pour arroser les plantes d’intérieur. L’eau de pluie est probablement la préférée des plantes, seulement si vous ne vivez pas dans un endroit trop pollué. L’eau de puits est généralement bonne aussi, si elle n’est pas trop alcaline pour les plantes d’intérieur qui aiment l’acide. L’eau du robinet peut être très bonne, mais le sel de l’eau adoucie peut devenir problématique. En effet, certaines plantes n’aiment pas l’eau chlorée. Pour trouver la bonne eau, il faut parfois faire des essais et des erreurs. 

Comment arroser ?

Un arrosoir avec un long bec donne le meilleur contrôle pour diriger l’eau tout autour du sol, tout en évitant de mouiller les feuilles. Là encore, pour de nombreuses plantes, les feuilles mouillées invitent les champignons.

Comment arroser par le bas ?

L’arrosage par le bas est celui dans lequel une plante absorbe l’eau par le bas plutôt que par le haut. C’est un excellent moyen de donner à vos plantes une boisson suffisante sans arroser leur feuillage. Il permet de s’assurer que les racines importantes situées près du bas de la plante ont suffisamment à boire : ce qui est plus difficile lorsque l’on arrose par le haut.

Pour arroser vos plantes d’intérieur, vous pouvez ajouter de l’eau dans la soucoupe du pot et la laisser reposer. Ensuite, vous allez-y ajouter de l’eau si nécessaire, jusqu’à ce que la terre soit mouillée sous la surface puis videz l’eau. Vous pouvez également utiliser un récipient suffisamment grand pour contenir le pot, et le remplir d’eau à moitié environ. Si la terre semble humide sous la surface après 10 minutes, retirez-la. Par contre, si elle est encore sèche, donnez-lui encore 10 minutes, ou assez longtemps pour que l’humidité atteigne le sommet. Quelle que soit la durée de l’immersion, ne l’oubliez pas et laissez-la tremper toute la journée.

Le seul problème des plantes arrosées par le bas est qu’elles n’éliminent pas l’excès de sels du sol comme le fait l’arrosage par le haut. Nous vous proposons donc arroser les plantes d’intérieur par le fond une fois par mois environ.

N’oubliez pas d’aérer votre sol

Comme une plante d’intérieur n’a pas l’avantage d’être aérée par des vers ou d’autres créatures, les humains doivent percer des trous dans le sol de temps en temps pour permettre à l’eau d’arriver là où elle doit aller. Cela permet de « briser les poches de terre sèche, d’assurer une répartition uniforme de l’humidité et de faire circuler l’air vers les racines », explique Darryl Cheng, du journal populaire Instagram, consacré aux plantes d’intérieur. Il ajoute que cela permet également de maintenir « la structure du sol saine jusqu’à la prochaine rempote ».

Quelle quantité d’eau utiliser ?

Comme souligné plus haut, il n’y a pas de quantité d’eau fixe pour arroser les plantes d’intérieur. Certaines plantes peuvent naturellement vouloir moins d’eau, comme les cactus, les plantes grasses et les plantes à feuilles épaisses. Généralement la plupart des autres ont besoin de beaucoup d’eau. Pour ces catégories de plantes, ajoutez suffisamment d’eau de sorte que le liquide puisse sortir par le trou d’évacuation. C’est une précaution à prendre pour que toutes les racines soient mouillées et pour évacuer suffisamment le sel.

Si le terreau est vraiment sec, la plante aura plus de mal à absorber l’eau. Par conséquent, si l’eau s’écoule étonnamment vite par le fond, c’est probablement qu’elle passe à travers. Dans ce cas, donnez à la plante une boisson longue et lente pour permettre au sol de l’absorber.

Pour les plantes vraiment sèches, vous remarquerez peut-être que la terre s’est suffisamment asséchée pour créer un espace entre le bord et le pot. Dans ce cas, remettez doucement la terre en place pour que l’eau ne s’échappe pas par le côté.

Que faire après avoir arrosé ?

Après avoir fini d’arroser les plantes d’intérieur, il a des dispositions à prendre. Le système racinaire de nombreuses plantes présente un peu le syndrome de la Boucle d’or. Elles ne veulent ni trop ni trop peu, mais juste la bonne quantité. Ce n’est pas si exact, mais la plupart n’apprécient pas d’être obligées de rester trop longtemps dans leur eau. Non seulement ils commencent à réabsorber le sel, mais rester trop humides et cela peut entraîner la pourriture des racines.

Pour un pot qui se trouve à l’intérieur d’un pot décoratif sans trou de drainage, assurez-vous que le pot extérieur n’est pas rempli d’eau après l’arrosage. Vérifiez donc après 30 minutes et videz l’eau du pot extérieur.

Si le pot est posé sur une soucoupe, vérifiez également après 30 minutes et videz l’eau qui reste dans la soucoupe. Cela donne à la plante suffisamment de temps pour obtenir un peu plus d’eau du fond, mais pas assez pour entraîner des problèmes d’excès d’humidité.

Apprendre à connaître vos plantes

L’idéal pour arroser les plantes d’intérieur, c’est d’apprendre à connaître chacune de vos plantes. C’est pourquoi nous vous proposons d’ajouter des plantes dans votre maison une par une. Cela vous donne le temps de les connaître avant d’en apporter une autre. Au début, vous aurez du mal à trouver l’équilibre pour les plantes. Alors comme l’écrit le Dr Perry, « le meilleur conseil est de ne pas arroser en cas de doute. Il vaut mieux que les plantes soient un peu sèches, plutôt que trop humides« .

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *