Général

7 façons de continuer à travailler pour tendre vers le zéro déchet

On a peut-être l’impression que le monde entier est en train de tendre vers le zéro déchet, mais le retour aux plastiques à usage unique ne met pas pour autant fin à l’existence de la production sans déchet. En effet, il y a de nombreuses pratiques presque anti-écologiques que nous adoptons actuellement.

Par exemple, les sacs et les poubelles réutilisables ne sont pas autorisés à l’épicerie. Chaque fois que vous passez une commande locale, elle est enveloppée dans un plastique jetable. Le magasin de bière géré par la province n’accepte pas les retours de bouteilles de bière ou de vin. Le programme de recyclage de la ville a également été annulé pendant plusieurs semaines. Par conséquent, toutes les boîtes bleues allaient directement à la décharge et tendre vers le zéro déchet devient presque inenvisageable. 

Partout où vous allez désormais, on vous donnera des lingettes antibactériennes à usage unique, même si vous avez toujours évité cela. A bien y réfléchir, la pandémie actuelle nous oblige à prendre des mesures drastiques et à faire face à des défis bien plus importants qu’auparavant. 

Cette situation met les naturalistes et les environnementalistes qui mènent des actions pour tendre vers le zéro déchet dans un terrible inconfort. Ils se retrouvent presque impuissants face aux lingettes et aux sacs d’épicerie à usage unique. Cela va à l’encontre de tout ce qu’ils ont toujours prôné. A ce propos, Celeste McNickle, directrice des solutions clients chez TRUE Zero Waste, a proposé un système de certification qui aide les entreprises à minimiser la production de déchets et à adopter des solutions circulaires. 

Écrivant sur Living Standard, McNickle a déclaré que le moment est venu de « s’engager à nouveau à réduire et à réutiliser« . Elle décrit comment la pensée sociétale a évolué, passant d’une focalisation sur les 3 R, c’est-à-dire, réduire, réutiliser, recycler à une obsession pour le seul dernier R (le recyclage) malgré le fait que tous sont très importants. Il est plus que temps que l’humanité toute entière tende véritablement vers le zéro déchet.

Elle écrit : « En cette étrange époque de COVID-19, il est plus important que jamais de faire attention à notre gestion des matériaux tout en vaquant à nos occupations quotidiennes. Avec les nouvelles constantes de mes voisins et de mes proches qui font face à des pénuries de serviettes en papier et de produits de nettoyage, je me rappelle pourquoi je me suis engagé à un mode de vie sans déchet pour commencer. J’ai voulu partager quelques techniques que j’ai intégrées dans ma vie au fil des ans dans l’espoir que cela aidera d’autres personnes à adopter des stratégies similaires qui seront bénéfiques non seulement pour leur santé et leur sentiment de bien-être, mais aussi pour l’environnement. »

Elle poursuit en proposant une liste de solutions de remplacement « zéro déchet » aux produits ménagers courants. C’est encourageant de voir, un rappel que nous pouvons lutter contre le gaspillage endémique par de petits moyens et véritablement tendre vers le zéro déchet. Il y a donc beaucoup de projets auxquels chacun devrait se concentrer après la pandémie du Coronavirus. Il y a un temps pour tout.

Les choses à faire dans l’immédiat

1. Fabriquez vos propres produits de nettoyage

Pour tendre vers le zéro déchet, M. McNickle suggère d’utiliser de vieux vêtements à la place des serviettes en papier et de fabriquer vos propres solutions de nettoyage et de désinfection des mains.

2. Réduisez le gaspillage de nourriture

Faites de l’utilisation de tous les ingrédients que vous achetez une priorité. Cela peut être difficile pour les personnes qui ne connaissent pas la cuisine quotidienne à la maison, mais c’est considéré comme l’un des moyens les plus efficaces de réduire son empreinte carbone. Vous acquérez également des compétences qui vous permettront de réduire la nécessité d’éliminer les emballages alimentaires à l’avenir. Si vous ne dépendez plus des plats à emporter pour survivre.

3. Établissez une routine de beauté « zéro déchet »

De nos jours, il n’est plus nécessaire de beaucoup sortir en public. Chacun doit refaire sa routine si nous voulons tendre vers le zéro déchet. Alors, pourquoi ne pas expérimenter des méthodes plus propres et plus sûres pour se maquiller, prendre soin de sa peau, se laver et se coiffer ? 

Essayez donc d’entraîner vos cheveux à rester plus longtemps entre les lavages, en utilisant un shampoing et un après-shampoing « zéro déchet » en barre ou en tablette, une barre pour le corps, un déodorant naturel et un démaquillant maison. Plus d’informations sur les 13 produits de beauté essentiels « zéro déchet ».

4. Choisissez judicieusement les emballages des produits d’épicerie

Évitez le plastique dans la mesure du possible. C’est l’une des meilleures précautions pour tendre vers le zéro déchet. Privilégiez donc le papier et le verre, optez pour le métal si nécessaire. Achetez des produits en vrac ou prenez la plus grande quantité que vous pouvez manger. Beaucoup d’autres suggestions ici.

5. Faites la lutte à votre échelle

Il y a des endroits où les restrictions induites par le COVID-19 sont illogiques. Les sacs d’épicerie réutilisables ne devraient pas être interdits, car ils ne provoquent pas de contamination et le virus peut vivre sur n’importe quelle surface, même sur les pièces à usage unique. McNickle écrit : « La santé publique doit être une priorité, mais il existe une perception erronée selon laquelle les matériaux à usage unique sont la seule option propre et sanitaire. En réalité, ces produits ont été manipulés à de nombreuses reprises tout au long de leur fabrication et de leur traitement avant d’arriver entre vos mains. Les produits réutilisables, cependant, ont la possibilité d’être parmi les produits les plus sanitaires parce qu’ils ont été soigneusement lavés par vous ou dans un processus industriel grâce à des efforts coordonnés. »

Ce que vous pouvez faire ultérieurement

6. Reprendre la lutte pour le zéro déchet

La lutte pour tendre vers le zéro déchet doit reprendre malgré toutes les craintes liées au Coronavirus. En effet, nous craignons que les marques ne reviennent sur les politiques progressistes précédentes visant à supprimer les plastiques à usage unique et à autoriser les produits réutilisables, par crainte de contamination. 

Cependant, nous ne pouvons pas laisser une crise se transformer en une autre. Il ne faudrait surtout pas se retrouver dans une planète inondée de déchet à cause du coronavirus.

7. Continuez à faire des choses vous-même

Mettez à profit vos nouvelles compétences en matière de bricolage pour aller de l’avant. Ce n’est pas parce que vous êtes de retour au travail que vous devez arrêter de faire du levain, du yaourt et de la soupe. Trouvez un moyen de l’intégrer dans votre routine quotidienne (ou de week-end) et continuez à prendre plaisir à faire des choses saines et sans emballage de vos propres mains.

La vie est loin d’être parfaite en ce moment, mais elle ne l’était pas non plus avant. C’est une chance unique de perfectionner ces compétences de « réduction et de réutilisation » qui peuvent si bien vous servir, à vous et à la société dans les années post-pandémie à venir. Même si nous n’avons aucune certitude sur la fin de la pandémie, la lutte pour tendre vers le zéro déchet commence maintenant.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *